Mon travail me tue

Burn-out : pourquoi nous craquons tous

C'est un mal sournois, une terrible épidémie. Le burn-out ou «syndrome d'épuisement professionnel» menace aujourd'hui près de trois millions de Français.
Pauline, la jeune avocate accro au travail, Frédéric, le gendarme qui refuse Les dérives de sa brigade, Patrick, l'agriculteur stakhanoviste, Mathieu, le médecin généraliste submergé par le travail et son perfectionnisme, Jean, le patron de PME qui refuse de fermer sa boîte, Virginie, ex-dg dans le marketing programmée pour réussir, Pierre-Yves, l'enseignant idéaliste, etc., durant de longs mois, les journalistes Emmanuelle Anizon et Jacqueline Remy ont parcouru les rangs de cette «armée de l'ombre» sous-estimée par les statistiques, niée par la majorité des employeurs et peu prise en compte par le pouvoir politique.
Les mots sont durs, ils cognent : «On m'a tué», «je suis massacré», «j'ai le cerveau grillé». D'un témoignage à l'autre, la même détresse, la même incapacité à détecter les signes avant-coureurs, les mêmes souffrances ressassées par des hommes et des femmes qui parlent de leur burn-out avec la gravité de rescapés.
Au fil de seize existences broyées par la violence du monde du travail, cette enquête montre à quel point le burn-out touche tous les métiers et tous les milieux sociaux. Il est le symptôme des dérives organisationnelles, éthiques et humaines dont chacun souffre aujourd'hui.
À lire, avant qu'il ne soit trop tard.
  • Flammarion Enquête
  • Paru le 03/02/2016
  • Genre : Sociologie
  • 256 pages - 154 x 242 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081362611
  • ISBN : 9782081362611

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer