Jeanne d’Arc, la chanson et la geste

Par un grand jour d’été, à treize ans, Jeanne est foudroyée par le « mystère » : des « voix » se font entendre, l’ange lui a parlé… À dix-sept ans, elle obtient à Vaucouleurs un habit d’homme, un cheval, une petite troupe et elle se rend ainsi à Chinon… Là-bas, elle reconnaît le dauphin. Ébranlé, convaincu, ce roi sans sacre lui fournit une armée, une armure et cet étendard qu’elle adore… Elle mène à la victoire le roi de France, contre l’Angleterre et ses alliés. À dix-huit ans. Puis c’est la disgrâce, les trahisons. L’échec devant Paris. Condamnée au bûcher pour hérésie, Jeanne est brûlée vive. Son dernier cri est « Jésus ! » Elle avait dix-neuf ans. En 1456, le roi demandera le procès en réhabilitation de Jeanne. La « Nation France » est née avec elle. En 1920, l’Église, qui l’a condamnée, l’a canonisée. Jeanne d’Arc est la seconde patronne de la France. Mais elle est aussi Jeanne d’Arc la Pucelle, « Jeanne sans portrait, sans sépulture » selon André Malraux, et Jeanne, le plus grand soldat de cette France, plongée dans cette guerre de Cent Ans sans fin ni mesure…
  • Hors collection - Biographies et mémoires
  • Paru le 12/09/2012
  • Genre : Documents
  • 704 pages - 152 x 240 cm
  • EAN : 9782081223264
  • ISBN : 9782081223264

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer