Pleure pas, c’est pas grave

« Ma vie n’est pas et n’a jamais été un enfer – je devrais y aller s’il existe, j’y retrouverais sans doute tous mes amis –, mais je crois que chacun est responsable de ce qu’il fait en traversant l’existence. Courber le dos ne doit servir qu’à laisser passer les tempêtes ou les ouragans. Cela m’est parfois arrivé, même si mon tempérament m’incline surtout à faire face à l’adversité, et je vais essayer de le démontrer avec ces souvenirs. » Dans ce livre qui ne cache rien, Nathalie Delon – qui vit actuellement entre les États-Unis et la France – dévoile sans fards les lumières et les ombres d’une existence mouvementée faite d’amour, d’amitiés et de voyages. Sur ce parcours qui l’a conduite du 7e art à l’écriture, d’une enfance sauvage aux sunlights de la gloire, elle porte un regard sensible, admiratif, cruel parfois aussi. L’ex-égérie des années 60 et 70 dit tout de son métier de comédienne, de sa relation et son mariage avec Alain Delon, de sa vision de l’affaire Markovic, comme de sa descente aux enfers de la drogue. Si elle évoque avec vérité et humour les destins exceptionnels qu’elle a croisés (Alain Delon bien sûr, mais aussi Bianca et Mick Jagger, Louis Malle, Richard Burton, Marc Porel…), si elle salue Chris Blackwell, le visionnaire créateur d’Island Records (découvreur entre autres de Bob Marley et U2…) qui a été son compagnon, elle n’oublie jamais d’expliquer ses propres actes.
  • Hors collection - Biographies et mémoires
  • Paru le 10/10/2006
  • Genre : Biographies
  • 352 pages - 152 x 240 cm
  • Broché
  • EAN : 9782080688842
  • ISBN : 9782080688842

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer