Couverture bientôt disponible

Chroniques d’une prise d’otages

Le 13 mai 1993, un homme vêtu de noir, la tête cachée par un casque de motard, fait irruption dans la classe maternelle N8 du groupe scolaire Commandant-Charcot, à Neuilly. Le face-à-face des otages et de H.B. (« Human Bomb ») vient de commencer. Vingt et un enfants et leur institutrice, Laurence Dreyfus, sont en danger de mort. H. B. menace de tout faire sauter avec des bâtons de dynamite s'il n'obtient pas cent millions de francs. Les médias s'emparent aussitôt de l'affaire. Des journalistes campent devant l'école. La prise d'otages devient un événement national. Finalement, le preneur d'otages est abattu. Laurence Dreyfus est surnommée « l'institutrice-courage ». Elle sera décorée de la Légion d'honneur par François Mitterrand. Édouard Balladur l'invitera à Matignon. La plupart des médias ont donné une version très romancée de cette histoire. Ce livre en propose une autre qui décrit l'envers du décor. Le témoignage de Laurence Dreyfus, réaliste et sincère, confronté aux comptes rendus journalistiques, révèle le décalage qui existe parfois entre le discours médiatique et la réalité.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 07/02/1997
  • 166 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782080673404
  • ISBN : 9782080673404
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer