Je ne me tairai plus

Plaidoyer pour un socialisme populaire

Quand le président de l’Assemblée nationale plaide pour la suppression du poste de Premier ministre, n’y voyez aucun signe de jalousie ou de rancœur mal placées. Non, les prises de position de Claude Bartolone sur les institutions, si elles sont détonantes, s’inscrivent dans le raisonnement mûri d’un homme élu depuis 1981 et qui ne sait que trop bien que la Ve République est arrivée à bout de souffle, d’où son appel pour une VIe République. Mais, au terme de trente-cinq ans de carrière politique, le député de Seine-Saint-Denis a établi des certitudes sur bien d’autres sujets. Oui, il faudra renégocier les traités européens ; oui, sur la fin de vie, il faut aller plus loin et autoriser l’euthanasie active ; oui, il faut instaurer des quotas dans les grandes écoles pour mettre fin aux discriminations. Autant de convictions élaborées à l’épreuve de la réalité et d’une vie démarrée de l’autre côté de la Méditerranée dans une famille aimante, mais pauvre. De la correction qu’il infligea, enfant, à une petite terreur du Pré-Saint-Gervais pour se faire respecter à l’école jusqu’à son « hold-up » sur la présidence de l’Assemblée, en passant par son long partenariat avec Laurent Fabius (sur lequel il se livre longuement pour la première fois), « Barto » est toujours allé chercher lui-même ce qu’il désirait. Il nous raconte aujourd’hui les coulisses d’un parcours aussi riche qu’inattendu.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 08/10/2014
  • Genre : Documents
  • 324 pages - 134 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081343078
  • ISBN : 9782081343078

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer