Couverture bientôt disponible

Pour un nouvel art politique

De l'art contemporain au documentaire

Il existe, en France notamment, un consensus chez artistes et critiques qui consiste à perpétuer l’idéal d’une œuvre d’art susceptible d’éveiller les consciences aliénées, de modifier le cours de l’Histoire, de créer de la « reliance » là où le tissu social s’est déchiré. Ce livre émet une hypothèse radicalement autre, critique et polémique : analysant les pôles de résistance que l’art oppose depuis une vingtaine d’années à l’effondrement du politique, l’auteure montre combien l’art contemporain se révèle souvent naïf, idéologiquement faible, encore pétri d’illusions humanistes, clivé entre les positions désormais caduques des néo-avant-gardes et les œuvres dites « relationnelles », qui prônent une convivialité de bon aloi et occultent gravement l’extrême dureté des fractures sociales. L’auteure interroge les récentes pratiques de guérillas sémiotiques contre la mondialisation et récuse la supposée valeur de véracité que certains continuent d’attribuer au photojournalisme, en dépit de la spectacularisation de l’information. D’où ce constat : à la déréliction du politique correspond la défection de l’art à vocation politique ou sociale. Constat d’échec ? Pas seulement. Car l’art pourrait passer le témoin à d’autres formes visuelles : le documentaire engagé, photographique et plus encore cinématographique, puissante « machine à penser » selon l’expression de Thierry Garrel. Ce livre se veut, au final, un hommage rendu à la modestie lucide du documentaire, au travail du temps, à la parole incarnée, à l’écart des bruyantes imageries postmodernes.
  • 320 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782082102841
  • ISBN : 9782082102841

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer