En face du jardin

six jours dans la vie de Rainer Maria Rilke

Entre le 23 et le 29 octobre 1920, le poète Rainer Maria Rilke, alors âgé de quarante-cinq ans, séjourne seul à Paris, à l’hôtel Foyot, face au jardin du Luxembourg. Six journées vécues dans la plus parfaite clandestinité, où semble s’établir un accord inespéré entre le lieu, le moment, la disposition du cœur et de l’esprit. Pendant six jours, le ciel reste d’un bleu limpide, comme si rien ne devait entraver les retrouvailles de l’auteur des Carnets de Malte Laurids Brigge avec sa ville, qu’il a quittée six ans plus tôt. Paris lui avait offert Rodin, Verhaeren et Gide, et lui offre aujourd’hui, après la fracture de la guerre, la permission de « circuler librement à l’intérieur de sa conscience ». Paris n’est plus que « points de jonction » entre aujourd’hui et autrefois, entre ici et là-bas, Saint-Pétersbourg, Rome, Venise, Worpswede, Berlin… Et la vie apparaît soudain comme une succession de « correspondances sublimes ». En cet automne miraculeux, Rilke est un homme amoureux. L’aimée, Baladine Klossowska, baptisée Merline, est restée à Genève. Mais Rilke est surtout un poète en attente. En attente de cette solitude qui permettra peut-être le jaillissement de ses Élégies, commencées six ans plus tôt au château de Duino.
  • 208 pages - 136 x 212 cm
  • Broché
  • EAN : 9782082105576
  • ISBN : 9782082105576

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer