Couverture bientôt disponible

Psychologie de la forme

« Lorsque la problématique de la forme vint pour la première fois à se poser, nul ne pouvait prévoir qu'elle se rapprocherait à tel point de la notion d'autorépartition dynamique. [...] Le point de départ effectif de cette problématique fut cette observation que le champ sensoriel témoigne de caractéristiques génétiquement différentes des sensations de la théorie traditionnelle. [...] On supposait jusqu'alors qu'une sensation a lieu de façon indépendante, qu'elle était, en d'autres termes, déterminée par son seul stimulus local. [...] Au contraire, le caractère global – l'ensembléité – de plusieurs processus est la condition de ces effets spécifiques à l'intérieur d'un champ sensoriel. [...] En fait, la notion de « Gestalt » est susceptible d'être appliquée bien au-delà des limites de l'expérience sensorielle. Les processus d'éducation, d'évocation, de tension et d'effort, d'attitude émotionnelle, de pensée et d'action, etc., s'insèrent dans la définition fonctionnelle la plus générale de ce terme. [...] Ce que nous voulons savoir, c'est de quelle façon, et précisément, les processus se répartissent et se règlent eux-mêmes dans tous les cas spécifiques. » Pour la psychologie contemporaine, la psychologie de la forme représente, tout comme la psychanalyse, un pas décisif par rapport aux conquêtes du XIXe siècle.
  • 240 pages - 150 x 210 cm
  • Broché
  • EAN : 9782082101271
  • ISBN : 9782082101271

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer