Les expositions en cours

13/04/2017

Retrouvez les expositions qui accompagnent la publication de nos beaux-livres...

Exposition Léonard de Vinci du 24 octobre 2019 au 24 février 2020, au Musée du Louvre, Paris

2019 marque le cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci. Pour l’occasion, Le musée du Louvre a rassemblé autour des cinq tableaux essentiels qu’il conserve, la plus grande part possible des peintures de l’artiste, afin de les confronter à un large choix de dessins ainsi qu’à un ensemble de tableaux et de sculptures de l’environnement du maître. En savoir plus sur l’exposition.
Si ces tableaux sont les plus célèbres, ce sont principalement grâce à ses dessins que l’on peut appréhender aujourd’hui toute l’étendue de son génie et de sa prodigieuse créativité. Comptant parmi les plus variés et les plus remarquables sur le plan technique de toute l’histoire de l’art, ses centaines de dessins témoignent d’une interaction exceptionnelle entre les images et les mots. En savoir plus sur l’ouvrage.
Pour aller plus loin : retrouvez la biographie de référence de l’artiste dans une nouvelle édition réactualisée et enrichie. En savoir plus sur l’ouvrage.

Exposition Helena Rubinstein au Musée du quai Branly du 19 novembre 2019 au 28 juin 2020, Paris.
Créatrice d'un empire cosmétique auquel elle a donné son nom, Helena Rubinstein (1872-1965) a réinventé la beauté en l'adaptant à la modernité, devenant ainsi l'une des plus brillantes entrepreneuses de son siècle. Cette exposition met en avant la collection d’art de cette pionnière de la beauté. Plus de 60 sculptures primitives, des portraits et objets d’art seront à admirer.
En savoir plus sur l’exposition.
Conçu comme une véritable biographie de cette figure d'entrepreneuse et de collectionneuse, avec plus de 200 illustrations, photos d'archive et œuvres d'art, Helena Rubinstein L’aventure de la beauté (en coédition avec le Musée d’art et d’histoire du judaïsme sous la direction de Michèle Fitoussi) retrace l’extraordinaire parcours de cette femme d’avant-garde. En savoir plus sur l’ouvrage.

Exposition Christian Boltanski, Faire son temps, jusqu’au 16 mars 2020, au Centre Pompidou, Paris.
En quelque cinquante œuvres rythmant le parcours de Christian Boltanski, cette exposition traverse  l’œuvre d’une des plus grandes figures de la création et permet d’en mesurer l’ampleur et l’ambition marquées par son histoire et un demi-siècle de méditations sur la fonction et la parole de l’artiste dans nos sociétés. En savoir plus sur l’exposition.
Depuis la fin des années 1960, la pratique artistique polymorphe de Boltanski traite d’une manière singulière des thèmes de l’enfance, de l’identité, de la mort et du temps. À partir d’un vocabulaire formel et de matériaux simples – photographies, archives, vêtements -, il met en scène la rencontre entre mémoire personnelle et mémoire collective, faisant notamment revivre le souvenir des tragédies du XXe siècle. Cette monographie retrace son œuvre, qui se déploie des arts plastiques au spectacle, offre une réflexion sur le statut de l’image, du témoignage et de l’art. En savoir plus sur la monographie de référence.

Exposition « Rétrospective » William Kentridge, au LaM, du 31 janvier au 5 juillet 2020 à Villeneuve (59).
Étroitement conçue avec le Kunstmuseumde Bâle, le LaM présente une grande exposition rétrospective consacrée à l’artiste sud-africain contemporain William Kentridge.
Cet artiste mêle les arts plastiques, la performance, le théâtre et l’opéra. Son œuvre se nourrit d’influences multiples, au premier rang desquelles le dadaïsme et le cinéma de Méliès. Dans ses premiers films d’animation, il pose les bases de son vocabulaire formel : dessins noir et blanc réalisés au fusain qui se composent au fur et à mesure, par apparition et effacement. Enracinées dans son pays et tout particulièrement dans sa ville natale, Johannesburg, ses œuvres font écho à des sujets politiques et sociaux, passés ou présents.
En savoir plus sur l’exposition.
Découvrir le catalogue de l’exposition.

Exposition Van Eyck au Musée des beaux-arts de Gand, du 1er février au 30 avril 2020
Jan van Eyck, peintre flamand majeur à qui l’on doit notamment le retable de l’Adoration de l’agneau mystique et le Portrait des époux Arnolfini, est à l’honneur en Belgique cette année. Pour 2020, la moitié de ses œuvres voyagent à Gand où le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK) lui rend hommage à travers l'exposition « Van Eyck. Une révolution optique », du 1er février au 30 avril. Il s’agit de la plus grande exposition jamais consacrée à Jan van Eyck et, pour l’occasion, les volets extérieurs restaurés de « L’Adoration de l’Agneau mystique » seront au cœur de l’exposition. Ce dernier y côtoie, bien entendu, les autres œuvres de van Eyck, mais également des œuvres de ses contemporains les plus talentueux, originaires d’Allemagne, de France, d’Italie et d’Espagne afin de mettre en valeur la révolution optique de ce peintre talentueux.
En savoir plus sur l'exposition.
Retrouvez notre monographie dédiée à L'Agneau mystique des frères Van Eyck

Exposition Monet, Renoir, Chagall à l’Atelier des lumières à Paris, du 28 février au 3 janvier 2021

Du 28 février 2020 au 3 janvier 2021, à l’Atelier des lumières, retrouvez les chefs d’œuvre d’une vingtaine d’artistes : Renoir, Monet, Pissarro, Matisse, Signac, Derain, Vlaminck, Dufy, Chagall et bien d’autres. Cette exposition numérique propose un parcours, de l’impressionnisme à la modernité, pour comprendre les liens entre la création artistique et les rives méditerranéennes, source d’inspiration pour tant d’artistes. À partir des années 1880, la Méditerranée séduit les artistes qui se réunissent, de Collioure à Saint-Tropez, pour élaborer une nouvelle conception de la couleur et de la lumière. Cette exposition s’attache à montrer l’impact des paysages du littoral méditerranéen sur les personnalités artistiques de ces visionnaires et sur l’élaboration de la modernité picturale, le tout à travers plus de cinq cent œuvres et des séquences numériques qui vous emmènent d’un courant à un autre. En savoir plus sur l'exposition.
Monet consacra 25 ans de sa vie à peindre les nymphéas du «jardin d'eau» qu'il aménagea à Giverny où il vécut jusqu'à la fin de sa vie. Un catalogue raisonné réunissant les 254 Nymphéas répertoriés à ce jour vient compléter l'ouvrage ainsi qu'un ensemble de photographies et de lettres. En savoir plus sur l'ouvrage.

Exposition Laure Prouvost aux Abattoirs de Toulouse, du 24 janvier au 31 mai 2020

Du 24 janvier au 31 mai 2020, les Abattoirs accueillent la première étape de la tournée du Pavillon français de la Biennale de Venise, pour laquelle Laure Provost a imaginé une œuvre filmique et fictionnelle mélangeant les langues, les comédiens aux talents divers et les localisations pour engendrer une épopée aux apparences de voyage initiatique, enrichie d’une installation sculpturale créée spécialement pour le Pavillon. En savoir plus sur l'exposition.
Et pour aller plus loin retrouvez la première monographie sur l'artiste Laure Prouvost. En savoir plus sur l'ouvrage.

Exposition La Comédie Humaine d’Eduardo Arroyo à La Maison de Balzac à Paris, du 6 février au 10 mai 2020  

Du 6 février au 10 mai 2020 retrouvez à la Maison de Balzac le tout premier hommage jamais rendu par une institution française à l’artiste Eduardo Arroyo, disparu en 2018. Grand connaisseur de l’œuvre de Balzac, ce dernier est connu pour être l’un des fondateurs du mouvement pictural « Figuration narrative » mais aussi pour avoir initié, dès 2015, un projet d’une Comédie humaine illustrée. Dans ce chantier colossal, laissé inachevé à sa mort, il représente des personnages peu connus de l’œuvre de Balzac, mais également des personnages que l’écrivain lui-même renonce à décrire. Ne se contentant pas d’illustrer simplement La Comédie humaine, Eduardo Arroyo y puise son inspiration en ajoutant sa touche personnelle liée à ses propres souvenirs pour nous laisser des œuvres surprenantes. En savoir plus sur l'exposition.
Pour aller plus loin retrouvez nos ouvrages consacrés à l'artiste.

Musée Louis de Funès, à Saint-Raphaël
Le 31 juillet 2019, s'ouvre le musée Louis de Funès à Saint-Raphaël, né de la collection constituée par la famille de l'acteur. Les visiteurs pourront y découvrir plus de 350 documents : photos personnelles ou de tournages, dessins, correspondance, extraits de films (dont certains inédits)... mais aussi le César d'honneur de Louis de Funès.
En savoir plus sur le musée.
À l'image de ce lieu populaire, vivant et astucieux, l'ouvrage, catalogue de l’exposition, retrace la vie et la carrière de Louis De Funès, au travers de 250 pièces... Des photos bien sûr, des correspondances (notamment avec G. Oury et J. Anouilh), des extraits de ses carnets de notes, des images de presse, des affiches françaises et étrangères, des extraits de ses films et d'interviews issus des archives de l’INA. Avec des textes inédits de 2 de ses plus grands fans, Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, et Vincent Dedienne.
En savoir plus sur l’ouvrage de Clémentine Déroudille.

Exposition Cézanne au Musée Marmottan à Paris, du 27 février au 5 juillet 2020

Le musée Marmottan Monet organise, du 27 février au 5 juillet 2020, une exposition inédite intitulée « Cézanne et les maîtres. Rêve d’Italie ». Pour la première fois, des œuvres majeures du grand peintre, comme la célèbre Montagne Sainte-Victoire ou encore ses incontournables natures mortes, seront mises en regard de chefs d’œuvres de maîtres italiens tels que Tintoret, Le Greco, Ribera, Giordano, Poussin, et pour les modernes Carrà, Sironi, Soffici, Pirandello sans oublier Boccioni et Morandi. L’exposition s’articule autour de la notion d’influence, tout d’abord pour comprendre l’impact de la culture latine dans l’œuvre de Cézanne et la manière dont ce dernier s’est nourri de l’exemple de ses illustres prédécesseurs pour asseoir une peinture « nouvelle », mais aussi pour découvrir comment l’œuvre de Cézanne a eu une influence décisive sur les grands maîtres du Novecento italien. Revisitant ses recherches, des œuvres de Carrà, Morandi, Boccioni, etc. soulignent la valeur intemporelle de l’œuvre de Cézanne, pivot de l’art du XXème siècle.
En savoir plus sur l'exposition.
Retrouvez une monographie inédite. À l'origine de celle-ci, le livre Cézanne, sa vie, son œuvre, son amitié avec Zola, paru en 1939. Avec de nombreux documents et des reproductions inédites. En savoir plus sur l'ouvrage.

Bibliographie

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer