Les expositions en cours

13/04/2017

Retrouvez les expositions qui accompagnent la publication de nos beaux-livres...

Exposition Willy Ronis par Willy Ronis du 27 avril 2018 au 2 janvier 2019 au Pavillon Carré de Baudouin, à Paris.
La Médiathèque de l’architecture et du patrimoine présente dans le pavillon Carré de Baudouin une exposition consacrée au photographe Willy Ronis (1910-2009). Cette rétrospective est composée de 200 photographies, prises entre 1926 et 2002, tirées de ses albums restés jusque-là inédits.
En savoir plus sur l’exposition.
Cette exposition sera accompagnée de la publication chez Flammarion de deux livres :
- l'un consacré au Paris de Willy Ronis (coll. Photo Pocket) dont il suit avec tendresse et attentions les mutations, de l’après-guerre jusqu’aux années 1980. L'occasion de (re)découvrir le travail d'un grand photographe à travers son sujet préféré.
En savoir plus sur Paris Ronis.
- l'autre ouvrage, inédit, rassemble une sélection de ses meilleures photographies ; pour chacune, il écrit un commentaire fait de souvenirs et d’anecdotes, s’attachant aux conditions de la prise de vue et aux informations relatives au tirage. L'ouvrage de référence de l'un des maîtres français de la photographie.
En savoir plus sur Willy Ronis par Willy Ronis.

« Giacometti - Entre tradition et avant-garde » du 14 septembre au 20 janvier 2019, au Musée Maillol à Paris
Réalisée en collaboration avec la Fondation Giacometti Paris, cette exposition propose une relecture de l’œuvre d’Alberto Giacometti en dialogue avec les grands sculpteurs classiques et modernes de son époque. Plus de 50 sculptures toutes issues de la collection de la Fondation Giacometti, mises en regard avec près de 25 œuvres d’autres artistes majeurs tels que Rodin, Bourdelle, Maillol, Despiau, mais aussi Brancusi, Laurens, Lipchitz, Zadkine, Csaky ou encore Richier.
En savoir plus sur l’exposition.
Prolongez la visite avec deux ouvrages d’exception : Une biographie de l’artiste de Catherine Grenier qui vous livre le destin et le parcours singulier d’Alberto Giacometti, de sa vie et de son œuvre et une monographie sur sa vie et son œuvre d’Yves Bonnefoy.

Exposition Basquiat du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019, à la Fondation Louis Vuitton, Paris.
L’œuvre de Jean-Michel Basquiat, l’un des peintres les plus marquants du XXe siècle, se déploie au cœur du bâtiment de Frank Gehry. L’exposition parcourt, de 1980 à 1988, l’ensemble de la carrière du peintre en se concentrant sur plus de 135 œuvres décisives.
En savoir plus sur l’exposition.
Pour prolonger l’exposition, et afin d'ouvrir de nouvelles perspectives sur l'œuvre de l'artiste, l’ouvrage Basquiat tente de décrypter ses liens avec les précurseurs du modernisme et analyse l'impact de ses origines multiculturelles, de la musique et de la culture hip-hop sur ses compositions. Il met ainsi en lumière la grande intelligence plastique, l'inépuisable inventivité et la discrète autodérision d'un génie moderne…. En savoir plus sur l’ouvrage.

Exposition « Uniques – Cahiers écrites dessinés inimprimés», du 20 octobre 2018 au 28 octobre 2019 à la Fondation Martin Bodmer, à Genève.
Dès l’automne une exposition est consacrée aux cahiers et carnets d’écrivains, de philosophes, de scientifiques qui n’ont jamais été imprimés, mais qui sont suffisamment travaillés, écrits, voire composés, pour constituer plus que des brouillons, des carnets d’étude ou de croquis : des livres à exemplaires uniques. Manuscrits de Stefan Zweig, Schopenhauer, Proust, Goethe, un carnet de tranchée, un livre de cuisine d’Auschwitz, un manuscrit aztèque,…
En savoir plus sur l’exposition.
Un très bel ouvrage, richement illustré des plus belles pages de chacun des cahiers, accompagne l’exposition.
En savoir plus sur l’ouvrage.

« Tadao Ando Le défi », du 10 octobre au 31 décembre 2018, au Centre Pompidou (Galerie 3), Paris.
Le Centre Pompidou présente Tadao Ando, le défi : la plus grande rétrospective consacrée à l’architecte japonais reconnu internationalement, pour interroger les grands principes de sa création. Passionné d'architecture, Tadao Ando part en France en 1965 dans l'espoir de rencontrer Le Corbusier mais arrivera trop tard. En revanche, il visitera ses principaux bâtiments et sera durablement marqué par son œuvre. En 1969, il crée son cabinet d'architecte à Osaka, défendant une architecture sobre et élégante aux antipodes de l'urbanisme galopant poussé par le « miracle économique japonais ». Sa carrière a été récompensée par de nombreux prix internationaux dont le prestigieux prix Pritzker en 1995.
En savoir plus sur l’exposition.
L’ouvrage Tadao Ando est le catalogue de l'exposition Tadao Ando Le défi  et donne à voir et à comprendre l'œuvre de l'architecte japonais à travers des thématiques variées : Spiritualité, immobilité et mouvement ; Géométries, grilles et formes ; Lumière et matérialité ; Vide ; Lire les sites urbains ; Lire les sites « landscape » ;  Régénération, éternité et universalité.
En savoir plus sur l’ouvrage.

« Les contes cruels de Paula Rego » du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019, au Musée de l’Orangerie à Paris.
Unique artiste femme du groupe de l'École de Londres, Paula Rego, née en 1935 à Lisbonne, se  distingue par une œuvre fortement figurative, littéraire, incisive et singulière. Peintre, elle élabore avec une grande virtuosité technique de grands polyptyques au pastel. Narratifs, grinçants, ses tableaux
semblent issus de quelque conte cruel et évoquent la condition féminine dans des scènes étranges, à contre-courant des codes sociaux. Pour la première fois, une grande exposition française lui est dédiée au musée de l'Orangerie, où près d'une centaine de ses œuvres seront exposées. On y découvre enfin l'œuvre puissante de Paula Rego, à travers ses peintures, ses gravures, ses eaux-fortes, et des objets issus de son studio – l'œuvre d'une grande artiste à l'univers unique et incomparable à l'égard d'une Louise Bourgeois. Des œuvres de comparaison d'Honoré Daumier, de Grandville, de David Hockney, de Francisco de Goya, d'Odilon Redon, d'Édouard Manet, etc., mettent en valeur son travail.
En savoir plus sur l’exposition.
Le catalogue officiel d’exposition est quant à lui aussi sa première monographie en français.
En savoir plus sur l’ouvrage.

« Orsay vu par… Julian Schnabel » du 10 octobre 2018 au 13 janvier 2019, au Musée d’Orsay, à Paris.
Du nouveau au musée d'Orsay : le musée invitera chaque année un artiste, un écrivain ou un cinéaste contemporain, à réaliser sa propre exposition.
Pour la première édition, le musée d'Orsay donne carte blanche au peintre américain, Julian Schnabel. L'artiste va sélectionner une trentaine d'œuvres parmi les collections du musée et imaginer un accrochage et leur mise en espace. Il fera ainsi dialoguer ses propres œuvres avec celles des grands maîtres du XIXe siècle. En savoir plus sur l’exposition.
Le catalogue de l'exposition imaginée par Julian Schnabel et le premier opus d'une nouvelle série : «Orsay vu par… »
En savoir plus sur l’ouvrage.

« Doisneau et la musique » du 4 décembre 2018 au 28 avril 2019, à la Cité de la Musique, Philharmonique de Paris.
Quand on l'interrogeait sur ses musiciens préférés, Robert Doisneau répondait avec malice « avec une telle oreille en friche, mon avis n'a aucune importance ». Sa carrière fut pourtant ponctuée de rencontres musicales, toutes inspirantes pour son œil d'artiste. Les photographies de ces instants, souvent inédites, sont rassemblées pour la première fois dans cette exposition.
En savoir plus sur l’exposition.
Loin de la nostalgie et de la carte postale, ce livre, catalogue de l’exposition, permet de découvrir une autre facette du photographe plus inattendue : celle d'un homme résolument tourné vers l'avenir, heureux d'immortaliser une nouvelle génération de musiciens dans les années 1980, comme les Rita Mitsouko, Les Négresses vertes, Renaud ou Higelin, ou encore Pierre Schaeffer et Pierre Boulez.
En savoir plus sur l’ouvrage.

« Renoir père et fils. Peinture et cinéma. », du 6 novembre 2018 au 27 janvier 2019, au Musée d’Orsay, à Paris.
L’exposition Renoir, Père et fils, développe le dialogue entre un père, Pierre-Auguste Renoir, et un fils, Jean Renoir, entre peinture et cinéma. Les points de contact entre l'œuvre du cinéaste et du peintre vont au-delà d'un jeu d'influence et de transposition. Tout se passe comme si en interrogeant la peinture de Renoir et de ses contemporains et, plus généralement, le XIXe siècle, que Jean forge sa personnalité artistique et établit son autonomie de cinéaste.
En savoir plus sur l’exposition.
À travers des tableaux, des extraits de films, des photographies, des costumes, des affiches, des dessins, et des documents, pour certains inédits, l’exposition pluridisciplinaire, comme son catalogue officiel, explore des thèmes et des géographies (la Seine, Montmartre, le Midi) communs à deux œuvres que réunissent un goût de la liberté et une profonde humanité.
En savoir plus sur l’ouvrage Renoir Père et fils.

Bibliographie

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer