Rome, 1630

Rome, 1630

L’horizon du premier baroque

Nouvelle édition

Rome, 1630, Le Bernin installe, au chœur de la Basilique Saint-Pierre, sous la coupole de Michel-Ange, le Baldaquin du maître-autel, qui portera l’art baroque à son apothéose. La même année, Poussin dédaignant désormais les commandes des grandes familles ou de l’Église, décide de ne travailler que pour soi et livre une seconde interprétation de son Inspiration du poète, miraculeuse fusion d’une forme restée sensible et d’une révolution de pensée. Ce sont également les mois où le caravagisme s’achève, avec Valentin ; où Vélasquez, de passage à Rome, peint des vues de jardin qui auraient plu à Corot. Bientôt Pierre de Cortone va concevoir son immense fresque de la voûte de Barberini, déjà Claude Lorrain imagine ses ports au soleil couchant et Borromini, dessinant une certaine fenêtre, donne à pressentir une architecture aussi nocturne, aussi onirique, que le sera la musique de Mozart. Depuis Galilée, l’avenir se précipite. Mais il a trouvé vers 1630 dans la cité d’Urbain VII un premier grand moment de différenciation, de synthèse.
  • Champs arts (n° 638) - Art
  • Paru le 16/05/2012
  • Ce volume contient :
    Rome, 1630
    Un des siècles du culte des images

  • Genre : Histoire de l'art
  • 288 pages - 110 x 178 cm
  • Couleur - Broché
  • EAN : 9782081282599
  • ISBN : 9782081282599

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer