Souvenirs d’égotisme

En 1832, parce qu’il s’ennuie à Civita-Vecchia où il occupe le poste de consul de France, Stendhal entreprend d’écrire l’histoire de son dernier séjour à Paris, onze ans plus tôt : la belle et indifférente Métilde venait alors de lui infliger un échec sentimental cuisant. Chronique d’une convalescence, les Souvenirs d’égotisme brossent ainsi le portrait d’un être dévasté, qui se laisse lentement reprendre par la vague de la vie. Rédigés à bride abattue, inachevés et publiés à titre posthume en 1892, ces souvenirs drôles et touchants constituent un document irremplaçable sur un grand homme en devenir, qui fréquente les salons, scandalise par son esprit caustique, multiplie les «fiascos par excès d’amour» et se demande s’il a bien un «esprit remarquable»… Galop d’essai pour la célèbre Vie de Henry Brulard, ils offrent le modèle d’une écriture autobiographique sans esbroufe, conjuguant avec brio introspection et improvisation.
  • 208 pages - 109 x 178 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081279056
  • ISBN : 9782081279056

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer